Les Templiers de Cavaillon à Limaye - (Vaucluse) - par Jean-Luc ALIAS.



Les Templiers

Déjà introduits dans le Vaucluse, notamment à Richerenches et Roaix, s'implantèrent dans le Luberon avant 1168.

Située à l'emplacement du musée, route de Carpentras, la commanderie de Cavaillon servit d'hospice pour les pèlerins ; elle posséda une maison à Saint-Saturnin-d'Apt. Vers 1313, le pape Clément V s'empara du Temple de Cavaillon. Au sud de cette ville, se trouvent les ruines du château de la Roquette, à 4 Km au sud-est du bourg de Cheval-Blanc ; il passe pour avoir appartenu aux Templiers.

Plus exactement à l'est du village de La Bastidonne, se situe l'importante commanderie de Limaye, fondée à la fin du XIIe siècle ; elle est difficile à situer (prendre une carte à l'échelle 25 000e). Elle montre encore les ruines de ses bâtiments conventuels, ornés de graffiti. Près de La Bastide-des-Jourdans, existe un lieudit « La Cavalerie » ou « Castro de Bastida » ayant appartenu aux Templiers, et qui avait des possessions à Saint-Paul-Lez-Durance, La Tour-d'Aigues et Saint-Estève. Près de Lourmarin, Vaugines montre une demeure dite « La Commanderie » (templière ?). À Lourmarin se trouve un lieu-dit « Les Cavaliers ». À Lauris, Les Templiers percevaient des censes en deniers et en blé, et possédaient une maison et une grange. Juste au nord, ils avaient des biens à Bonnieux et le château (en ruines) du Castellas, à Sivergues ; à Saint-Martin-de-Castillon se cacherait un trésor templier.