LES ORIGINES DE LA QUETE. - ALFRED WEYSEN


Alfred Weysen a commencé dans le début des années 60 sa "quête templière" dans le Verdon, démarche qui allait devenir pour lui une véritable fascination. Cette extraordinaire aventure, qui fit le tour du monde, commença avec le Polonais Georges Marcolla qui cherchait le trésor des Templiers dans le domaine du château de Valcros. Marcolla, l'acheta en 1955 et fera sa première grande découverte : un parchemin dans la bibliothèque familiale vieux de deux siècles.

Un franc-maçon et adepte de l'illuminisme du moine-botaniste Dom Pernety au milieu du 18éme siècle, donna des informations sur le trésor qui était enfoui au lieu dit Val-de-Croix dans le sud de la France.
Marcolla collabora à ses recherches pendant plusieurs années. Weysen abandonna la piste d'un trésor (monétaire) que le polonais continua de chercher jusqu'à sa mort, il y a une dizaine d'années. C'est la découverte d'un tableau d'un certain René de Draguignan, dans la chapelle du château de Valcros daté de 1715, qui l'incita à prendre une autre voie. L'analyse de cette peinture dans un laboratoire scientifique de Bruxelles a révélé 300 inscriptions en latin, invisible à l'œil nu. Pour Weysen , il s'agissait d'un tableau message. La morphologie du Saint épousait de façon troublante les contours de la zone du Verdon délimitée par soleils-Trigance-Jabron le Bourguet-Robion, Valcros étant inclus dans ce périmètre.

Texte : Marcel CONTRAULT
Photo : Editions ARQA